Association HAZIAK, 33 rue de l'uhabia 64210 BIDART

Nous écrire : associationhaziak@gmail.com

Nous appeler : 07.67.90.35.95

 

L'intervention éducative

(domicile, crèche, école, milieu professionnel, CLSH)

L’intervention éducative proposée par l’association Haziak s’inspire :

  • des dernières avancées de la neuroscience,

  • de la neuroéducation,

  • de la méthode comportementale ABA (Applied Behavior Analysis - Analyse Appliquée du comportement),

  • de nouveaux outils de communication (Let me talk, échange d’image, langue des signes, etc),

  • des réseaux locaux de l’économie sociale et solidaire,

  • et des médecines alternatives.

 

Pour construire une intervention éducative pertinente avec les besoins de l’enfant ou de la personne avec TSA, nous nous appuyons sur :

  • les recommandations de bonnes pratiques définies par la Haute Autorité de Santé (HAS) et l’Agence Nationale de l’Evaluation et de la Qualité des Etablissements et Services sociaux et Médico-Sociaux (ANESM), le 8 mars 2012.

  • La loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale

  • La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

  • Le décret n° 2009-378 du 2 avril 2009 relatif à la scolarisation des enfants, des adolescents et des jeunes adultes handicapés et à la coopération entre les établissements mentionnés à l’article L. 351-1  du code de l’Éducation et les établissements et services médico-sociaux mentionnés aux 2° et 3° de l’article L. 312-1 du code de l’action sociale et des familles

  • Décret n° 2009-378 du 2 avril 2009 relatif à la scolarisation des enfants, des adolescents et des jeunes adultes handicapés et à la coopération entre les établissements mentionnés à l'article L. 351-1 du code de l'éducation et les établissements et services médico-sociaux mentionnés aux 2° et 3° de l'article L. 312-1 du code de l'action sociale et des familles

  • La Loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République

  • La recommandation de bonne pratique « Autisme et autres troubles envahissants du développement : interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l’enfant et l’adolescent » du 8 mars 2012 de la Haute Autorité de Santé et de l’Agence Nationale de l’Évaluation et de la qualité des établissements et services Sociaux et Médico-sociaux

  • L’Analyse Appliquée du Comportement

 

De plus, le collectif de professionnels s’appuie également sur de nombreuses lectures, formations et expériences qui ont forgé ses valeurs et fondements éducatifs.

L’objectif principal de l’intervention éducative est de permettre à l’enfant ou à la personne avec TSA d’évoluer de manière favorable dans le milieu ordinaire.

 

L’accompagnement étant à visée inclusive, il s’articule sur tous les lieux de vie de l’enfant ou de la personne :

  • centre de loisirs,

  • domicile,

  • milieu scolaire,

  • milieu professionnel,

  • crèche,

  • club sportif,

  • activités péri-scolaires

 

L’intervention éducative se décline en deux phases : une phase d’observation (en moyenne deux séances) et une phase d’action.

 

Les objectifs de la phase d’observation :

- recueil des bilans, évaluations et besoins identifiés par la famille

- observation de l’enfant en milieu naturel

- co-construction des objectifs, de la fréquence et de la durée de l’intervention, en lien avec le Projet Personnalisé d’Intervention de l’enfant ou de la personne

 

Les objectifs de la phase d’action :

- développer les apprentissages fonctionnels, les apprentissages scolaires, les habilités sociales et un outil de communication (verbale et/ou visuel).

- apprentissage de comportements essentiels : faire des demandes, attendre, accepter le « non », accepter le retrait ou la fin d’une activité, compléter des activités du quotidien, s’occuper seul, suivre des consignes, tolérer un certain nombre de situations au quotidien, répondre à différents signaux.

- évaluation régulière des objectifs par le biais de grilles d’observations, d’échanges avec la famille, de comptes rendus écrits et d’une supervision.